Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Articles avec #enrichir les musees

Publié depuis Overblog et Facebook

19 Novembre 2020, 13:50pm

Publié par Clermont Auvergne Métropole

Un buste de bronze signé Auguste Rodin et représentant l’homme d’État clermontois, Étienne Clémentel, vient d'intégrer les collections du musée d'art Roger-Quilliot. Une acquisition d'autant plus remarquable, qu'il s'agit de la toute dernière œuvre du célèbre sculpteur.

C'est une prise qui marquera l'histoire du musée d'art Roger-Quilliot...

Clermont Auvergne Métropole vient tout juste d'acquérir -pour le compte du MARQ- un buste en bronze à l’effigie d’Étienne Clémentel datant de 1948 et réalisé d’après un plâtre d’Auguste Rodin de 1916. Il a été acheté auprès d'une maison de vente de Bâle, en Suisse, pour la somme de 50 000 CHF HT, soit près de 47 000 €.

Étienne Clémentel (1864–1936), fut maire de Riom, sénateur du Puy-de-Dôme et plusieurs fois ministre. Lettré et amateur d’art, lui même dessinateur, il a tissé des liens étroits avec les artistes de son époque, dont Auguste Rodin. Il a participé à la création du musée qui lui est dédié à Paris et il fut également l’un de ses trois exécuteurs testamentaires. Ce buste de l’homme d’État clermontois est resté en partie inachevé, Auguste Rodin n’étant plus en mesure de travailler à la suite d’une attaque cardiaque, en juillet 1916. Il s’agit d’ailleurs de son tout dernier portrait !

Clémentel avait choisi ce buste pour assurer sa renommée

Plusieurs modèles du politicien clermontois existent déjà, dont deux sont conservés au Musée Mandet de Riom. Mais c’est cette dernière version signée Rodin, la plus récente de toutes, qu’Étienne Clémentel avait choisi pour assurer sa renommée. Aujourd'hui, la sculpture s’intègre parfaitement aux collections du MARQ qui possède déjà des œuvres rattachées à l’entourage de Rodin et à Clémentel, notamment une vingtaine de dessins de Clémentel lui-même, qui bénéficient d’un nouvel accrochage pour l’occasion.
 

L'un des axes forts du projet scientifique et culturel du MARQ est la valorisation des personnes, artistes et sujets illustres rattachés au territoire. Mais du fait de sa rareté, du modèle représenté et de son auteur, ce buste qui vient de rejoindre la métropole clermontoise présente un intérêt qui dépasse largement les frontières de la région.  

 

Le MARQ actuellement fermé

Dans le cadre de la lutte contre la Covid-19, le musée d'art Roger-Quillot, comme tous les musées de la Métropole, est fermé pour 4 semaines minimum. « Plus nous respecterons les gestes barrières, plus nous respecterons le confinement, plus vite nous pourrons découvrir cette magnifique sculpture qui contribue au rayonnement culturel de notre territoire », souligne Olivier Bianchi, président de Clermont Auvergne Métropole. Le public pourra en effet venir admirer le buste de Rodin dès la réouverture du musée.


Note de l'AMA : Pour mémoire, deux autres épreuves du buste d'Etienne Clémentel par Rodin sont visibles dans des lieux public du Puy-de-Dôme ; l'une se trouve dans la cour de l'Hôtel de Ville de Riom, l'autre dans la salle d'assemblée du Conseil Départemental qu'il présida pendant 24 ans.

Voir les commentaires

Un nouveau cavalier à l'anguipède

21 Décembre 2018, 22:41pm

Publié par CLermont Auvergne Métropole

Dans les mois qui viennent, le public pourra découvrir -après étude et restauration- le cavalier à l’anguipède que le musée Bargoin vient d’acquérir grâce au soutien des Amis des musées de Clermont-Ferrand. Cette pièce monumentale (plus de 1,70 mètre de haut), mise au jour en 1849 à Égliseneuve-près-Billom, était jusqu’à présent conservée dans une collection privée. Son existence était d’ailleurs relativement confidentielle. D’où l’importance de cette acquisition, vendredi dernier, lors d’une vente aux enchères à l’hôtel Drouot, à Paris.

Cette représentation de Jupiter, typique de l’est de la Gaule et des Germanie, est aussi remarquable dans la mesure où elle relève de l’archéologie locale. Seulement une dizaine d’exemplaires a été découvert en Auvergne. Dans la plupart des cas, ces sujets, qui étaient placés au sommet des colonnes, sont très fragmentaires et difficilement identifiables.

La victoire de l'ordre sur le chaos

Particulièrement bien conservé, le cavalier à l’anguipède d’Égliseneuve-près-Billom, qui date pourtant du IIe siècle après J.-C, avait déjà connu son heure de gloire au XIXe siècle puisque son découvreur la promena de ville en ville pendant une vingtaine d'années faisant payer 10 centimes aux curieux pour voir ce qu'il interprétait alors comme une statue équestre de César foulant aux pieds le Gaulois vaincu.

En réalité, le groupe statuaire montre bien le dieu Jupiter luttant contre l’ennemi incarné par un monstre anguipède (torse humain et queue de poisson). Les Gallo-Romains y voyaient la victoire de la lumière sur les forces chtoniennes (infernales, souterraines), de l'ordre sur le chaos, de la civilisation sur la barbarie. Cette pièce majeure, témoin des croyances de nos ancêtres gallo-romains, viendra donc prochainement enrichir les collections du musée Bargoin. Il complétera le panorama du monde religieux à l’époque gallo-romaine développé dans les salles archéologiques.

 

extrait de l'article [https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/une-statut-monumental-de-jupiter-rejoint-le-musee-bargoin/?fbclid=IwAR2X4Sb2RSEE10XYspXdHRhURF0gon5IHrDtXVjLn1E3_XdLIVWD-71rnTA]

Un nouveau cavalier à l'anguipède

Voir les commentaires

Dans la presse

16 Décembre 2017, 13:07pm

Publié par AMA

Dans la presse
Dans la presse

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 > >>