Articles avec #enrichir les musees

Deux acquisitions pour l'espace Blaise-Pascal du MARQ

27 Mars 2013, 23:01pm

Publié par AMA

En parallèle au Blaise Pascal mathématicien et scientifique évoqué dans le nouvel espace déjà ouvert consacré à l’histoire des sciences au Museum Henri Lecoq, le MARQ  abordera, de son côté, l’aspect littéraire, philosophique et religieux  dans une nouvelle salle qui devrait ouvrir fin mars. Avec la volonté de s’adresser à un large public dont les jeunes générations, et  sans oublier les touristes qui pourront ainsi faire le rapport entre un nom très présent dans la ville et son oeuvre.

 

Seront présentés des portraits, sculptures, appartenant aux collections ou prêtés, dans une exposition permanente qui devrait être renouvelée et enrichie au gré du temps. L’idée est de montrer la permanence et l’extension de la pensée de Pascal jusqu’à nos jours aussi bien à travers la bande dessinée que la peinture contemporaine.

L’Association des Amis des Musées (AMA) de Clermont-Ferrand a eu récemment l’opportunité d’acquérir en salle des ventes, deux ouvrages en lien avec Pascal et vient d’en faire don au musée. Le premier ouvrage est une édition rouennaise de 1643 (date à laquelle il se trouvait à Rouen, avec sa famille) de l’Augustinus de Jansenius; cette édition est remarquable tant par sa typographie que par ses gravures sur bois : bandeaux, culs de lampes et lettrines, à un tel point que les scénographes de l’exposition envisagent de s’en inspirer pour sa présentation. On sait que le jansénisme s’est nourri de l’Augustinus, d’abord au couvent de Port-Royal dont Pascal prit la défense dans les Provinciales. L’autre ouvrage est une édition de 1740 des Pensées, en  « livre de poche » qui devait permettre aux lecteurs de nourrir leur piété quotidienne sous un format pratique.

reception-Jansenius.JPGLa remise de ces acquisitions à Nathalie ROUX, directrice du MARQ a été faite par Michel GANNE président des Amis des musées, dansla salle de documentation du musée en présence de Dominique DESCOTTES, Président du Centre international Blaise Pascal, de Bernard Lescure, membre du Conseil d’administration de l’AMA, et de Frédéric MANUCH, documentaliste.

 

voir le fac-similé de la notice consacrée à l'Augustinus

Voir les commentaires

Une acquisition pour le Musée Bargoin

12 Mars 2012, 20:58pm

Publié par AMA

Trouiller 001Le 2 mars 2012 une vente aux enchères de livres anciens se tenait à Clermont-Ferrand. L'un d'eux suscita notre curiosité ayant également attiré l’attention de la conservation du Musée Bargoin : le catalogue manuscrit d'un clermontois de la fin du XIXe siècle, collectionneur d'objets antiques.

 

La conservation n'étant pas en mesure de se porter acquéreur de cet ouvrage nous avons été particulièrement heureux de pouvoir l'acheter pour le déposer dans ses collections.

 

Ce manuscrit présente de multiples intérêts. Il est d’abord le reflet du goût d'un collectionneur local, particulièrement attiré par les objets provenant des fouilles réalisées à la proximité immédiate de sa ville de résidence. De plus ce catalogue est documenté puisque Tardieu, en mars 1887, écrivait dans son journal : “M. Cromarias, 59 rue Blatin à Clermont-Ferrand, qui est propriétaire d’une des plus notables maisons de pâtes d’abricots, fruits confits d’Auvergne, possède une remarquable collection d’objets gallo-romains exposés avec goût dans les vitrines de son magasin. C’est un choix parfait qui fait beaucoup d’honneur à ce collectionneur. Mes compliments à M. Cromarias.”

 Dans l’ouvrage acheté les objets sont classés par genre : VERRES (Vases, urnes funéraires et cinéraires, lacrymatoires, vases à parfum, verres à boire, bouteilles, assiettes en partie trouvés dans des tombeaux), POTERIES EN TERRE (lampes, divinités, statuettes., vases en terre grises et noires, amphores, tirelires), BRONZES (lampes, bijoux, statues, armes et outils, clefs, chaînes, disques), FERS (lances, javelots, fers de cheval, éperons, serpes, lames, coffrets, serrures, plombs) ; pierres gravées, sifflets en os et ivoire, etc. Surtout, ils sont soigneusement décrits, avec indications des provenances (certaines pièces auraient pu être soustraites du trésor de Manson que l'on pensait jusque là complet), dates et lieux des découvertes et éventuellement circonstances de revente.Trouiller_000.jpg

 

Si jusque là notre soutien au Musée Bargoin avait surtout été logistique (acquisition d'une vitrine pour les collections de monnaies, financement de moulages, etc), nous sommes aujourd’hui particulièrement heureux d'avoir pu enfin réaliser ce premier don.

 

 

 

télécharger le fac similé de la notice

consacrée au catalogue trouiller

 

Voir les commentaires

rappel : acquisition 2000

30 Décembre 2011, 16:43pm

Publié par AMA

« Vue de Saint Sauves »
par Armand Guillaumin (1841-1927)
(c.1900)
 
Musée d’Art Roger-Quilliot (salle de l’Ecole de Murols)
 
 

Acquis par l’AM’A en 2000 pour le Musée des Arts de Clermont-Ferrand.

 

  "Vue de St Sauves" par Armand Guillaumin

 

L’artiste
Paysagiste de talent Armand Guillaumin doit concilier pendant des années sa quête de la lumière naturelle avec la nécessité d’avoir un emploi lui permettant subsister. C’est d’ailleurs ce qui le poussera à travailler de nuit pendant plusieurs années.
Ancien élève de l’Académie Suisse il travaille avec Pizzaro puis Cézanne dans les années 1870. Cette collaboration influence sensiblement son art du paysage. En 1874 Armand Guillaumin participe à la première exposition du groupe des Impressionnistes, mouvement auquel il restera attaché toute sa vie.
A partir de 1892, ayant gagné à la loterie nationale, sa situation financière étant devenue plus aisée, il peut se consacrer à la peinture et il loue régulièrement une maison à Crozant (Creuse).
A la même époque sa palette devient plus expressive et sa peinture plus subjective anticipant sur les Fauves. Il peint alors les paysages de la Creuse mai aussi ceux de l’Esterel, de la Côte d’Argent ou,du Sancy (Puy-de-Dôme).
Armand Guillaumin décède à Orly en 1927 et, avec lui, s’éteint alors le dernier des grands Impressionnistes.

Quelques œuvres d’Armand Guillaumin visibles dans des collections publiques :
* Musée d’Orsay (Paris) : « Soleil couchant à Yvry », « La Seine à Charenton », « Chemin creux, effet de neige », « Femme nue couchée », ...
* Musée d’Art Moderne (Liège) : « L’écluse du Moulin Bouchardon »
* Musée Van Gogh (Amsterdam) : « Autoportrait au chevalet »
* Musée du Petit-Palais (Genève) : « Le ravin de la folie »
* Art Institute (Chicago) : « L’aqueduc d’Arcueil »
* Musée Malraux (Le Havre) : "La creuse à Crozant", "Paysage de neige"

 



L’œuvre
 
Ce tableau représente une vue automnales des prairies du Sancy avec le village de Saint-Sauves sur la ligne d’horizon. On y retrouve les perspectives ouvertes par des chemins tournants qui structurent fréquemment les tableaux d’Armand Guillaumin. La palette, riche en mauves vibrants, témoigne du tournant pris  par le peintre vers le fauvisme et, dès 1901, entoushiasmera le jeune Othon Friesz. 

guillaumin saint-sauves sous la neige 1900 framed new iA la même époque Armand Guillaumin réalise un autre tableau reprenant exactement cette vue de Saint-Sauves mais sous la neige. Ce dernier est aujourd'hui visible à Genève.

 

Provenant de la collection Durand-Ruel, la vue automnale a été acquise par l'AM'A afin d’enrichir les collections du MARQ concernant les mouvements impressionnistes et néo-impressionistes. 

 

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 > >>