Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Articles avec #musee roger-quilliot

UN PETIT BRONZE DE JULES CHADEL OFFERT AU MARQ PAR L’AMA

19 Septembre 2016, 18:16pm

Publié par Michel Ganne avec l’aide de Frédéric Manuch, documentaliste au MARQ

L’œuvre de notre compatriote Jules Chadel (1870-1941) a fait l’objet d’une superbe exposition au MARQ (7 novembre 2015 – 7 février 2016) dont le commissaire était Amandine Royer, conservateur du patrimoine et directrice adjointe du musée.

 Dessinateur, graveur, créateur de maquettes de reliures pour les bibliophiles les plus exigeants de son temps, Jules Chadel a excellé dans ces activités, mais on oublie qu’il a commencé comme sculpteur praticien de la pierre. Tout d’abord à Clermont, dans l’atelier d’Henri Gourgouillon et comme élève à l’Ecole des Beaux-Arts de la Ville. Parti à Paris à l’âge de 22 ans, ce fut son gagne-pain qui lui permit de suivre des cours à l’Ecole nationale des arts décoratifs. Il fut remarqué pour ses talents de dessinateur, puis embauché par de grands joailliers parisiens. 

Pendant ses études à l’Ecole des arts décoratifs, il dût participer à un concours organisé par les « Fabricants de bronzes de Paris ». Lauréat, son plâtre mérita d’être coulé par la célèbre fonderie Barbedienne. Il reproduit le buste de Jean-Jacques Rousseau par Houdon (1741-1828), la version conservée au Louvre datée de 1778. Rousseau est représenté en hermès avec un bandeau dans les cheveux. On remarquera l’esprit de synthèse de Chadel qui a retenu l’essentiel de cette sculpture sans s’attarder dans les détails (rides du front, implantation des cheveux) tout en gardant le beau drapé à l’antique. On retrouvera cette qualité dans ses dessins où il communique le mouvement par   quelques traits particulièrement efficaces.

Ce modeste objet acquis par l’AMA, dans une vente à Tours, quelques jours seulement avant le début de l’exposition n’a pu figurer au catalogue ;  néanmoins, il était mis en valeur dès l’entrée du parcours et restera dans les collections du MARQ  comme un rare témoignage d’un aspect méconnu de la carrière artistique du Clermontois « monté » à Paris.


 

Buste en bronze de Jean-Jacques ROUSSEAU par Jules CHADEL d’après Houdon. BARBEDIENNE fondeur.

Buste en bronze de Jean-Jacques ROUSSEAU par Jules CHADEL d’après Houdon. BARBEDIENNE fondeur.

Le buste repose sur un piédouche qui, lui-même, repose sur socle en marbre noir.

H. 20 cm ; l.8 cm ; P. 7, 5 cm

Inscription sur la plaque au niveau du socle : Réunion des fabricants de bronzes de Paris composition esquisse de Chadel Jules ; au dos, au centre cachet, circulaire avec tête de profil gravé :Reproduction mécanique COLLAS ; signé au-dessus : F.BARBEDIENNE. Fondeur.

Voir les commentaires

Publié depuis Overblog

15 Septembre 2016, 18:24pm

Publié par Jean JUILLARD

Jacques Dellile par Jean-Jacques Flatters (collection du MARQ)

 

 

Beaux Arts ! Oui, je vous dois mes moments les plus doux

Je m’endors dans vos bras ; je m’éveille pour vous,

Que dis-je ? Autour de moi, tandis que tout sommeille,

Aux clartés d’un flambeau je prolonge ma veille,

Seul je rêve avec vous, loin du trouble et du bruit,

Par vous, en jour heureux, je fais changer la nuit.

 Quand Jacques Delille parle de Beaux Arts, dans cet extrait de  "l’Epître sur les Ressources de la Culture des Arts et des Lettres", il s’agit bien autant de poésie que d’arts plastiques. Certes, les Lettres et les Arts n’occupent pas toutes les heures de nos jours et nos nuits, mais disons que nous avons pour eux un commun intérêt et que nous en tirons quelque satisfaction.

Le groupe " Art et Littérature"  souhaite ainsi faire découvrir les œuvres de nos musées à la lumière de grands textes de notre littérature. Il organise donc des lectures promenades au Musée. Et ceci selon plusieurs démarches :

"C'est Thomas, mais c'est lui tel qu'on le voit dans la société après l'avoir vu dans ces ouvrages" Diderot salon de 1781 Portrait d'Antoine-Léonard Thomas par Joseph-Sifred Duplessis

Une première, évidente, est celle des textes d’illustres critiques d’art ou d’écrivains qui dans leurs essais ou même leurs romans tiennent un discours sur l’art. Deux lectures ont permis de cerner la pensée de Denis Diderot et d’apprécier sa prose grâce à des textes extraits de ses "Salons" mais aussi de regarder d’un peu plus près les œuvres concernées , peintures ou sculptures : "Œuvres et Artistes du MARQ sous le regard de Diderot : 1- portraits et paysages ; 2- peintures d’Histoire, peinture de genre". D’autres suivront, autour des œuvres esthétiques de Baudelaire, de Théophile Gauthier, d’Emile Zola, de Guillaume Apollinaire et de bien d’autres.

Une autre démarche est celle qui consiste à analyser des œuvres à la lumière des textes qui les ont inspirés : Textes antiques (L’Iliade et l’Odyssée illustrées par les toiles de Thomas Degeorges et bien d’autres, les métamorphoses d’Ovide face à tant de sculptures et de peintures), textes bibliques (l’histoire de Salomon et les grands tableaux de Domenico Creti,….), romans à l’aube de la Renaissance (Le Roland furieux de l’Arioste, la Jérusalem délivrée du Tasse).

On peut aussi confronter poèmes et œuvres du Musée. Là, nul besoin de considérer toiles ou sculptures d’un même temps, d’un même lieu. La convergence est toute autre : C’est l’émotion, la pertinence d’un rapprochement. Ainsi, une lecture-promenade nous a conduits à découvrir simultanément la poésie de notre poète local,  Jacques Delille et certaines œuvres du MARQ. D’autres visites de ce type sont en cours d’élaboration avec, nous l’espérons, le concours de tous.

"J'en appelle à César qui trembla vivement pour sa fortune, lorsque repoussé des collines de Gergovie, il vit ses soldats mêmes avoir de la peine à résister dans leur camp" Sidoine Apollinaire, panégyrique d'Avitus. La défense des Gaulle, Théodore Chassériau

Enfin, œuvres et objets muséaux peuvent être regroupés autour d’une thématique illustrée au cours des âges par une abondante littérature. Ainsi, l’exposition "Tumulte Gaulois" nous a permis de proposer au Musée Bargoin des textes d’auteurs grecs et latins, au Musée Quilliot des textes de l’antiquité à nos jours, en relation étroite avec les œuvres et les objets archéologiques présentés.

Ceci dit, le thème Art et Littérature a aussi été illustré par des conférences :  "George Sand et ses peintres" en 2010, "Léonard de Vinci écrivain" en 2012, "Diderot et Greuze" en 2013 . Nous continuerons à le faire.

Le Groupe Art et Littérature est, autour d’un noyau dur, un groupe informel auquel tous les adhérents de l’AMA peuvent participer, en particulier, pour concevoir et réaliser des lectures promenades dans les Musées. Les lectures ainsi élaborées peuvent être reprises régulièrement. Elles peuvent aussi être présentées à un public extérieur à l’AMA, en particulier dans le cadre des "Vendredis de l’Art" ouverts à tous.

Voir les commentaires

Jules Chadel, nature & mouvement

8 Novembre 2015, 20:51pm

Publié par AMA

L'exposition, tant attendue, consacrée à cet artiste japonisant du début du XXe siècle a enfin commencée au Musée d'Art Roger-Quilliot.

Mais cela valait la peine d'attendre...

Si, dans un premier temps, elle ne devait relever que du petit cabinet d'art graphique, elle a pris une toute autre ampleur grace à Amandine Royer. La directrice adjointe du MARQ s'est appuyée non seulement sur les collections du musée (dont plusieurs pièces acquises par l'AMA), mais aussi sur plusieurs travaux universitaires récents (dont celui d'Audrey Collombey) et sur les collections du Musée de Nancy pour rendre justice à un dessinateur et graveur, jusqu'alors connu des seuls bibliophiles.

Bien évidemment, l'AMA proposera prochainement des visites de cette exposition à ses adhérents.

Vous pouvez retrouver l'actualité de l'exposition sur la page internet du Musée d'Art Roger-Quilliot ou sur la page d'évènement.

Jules Chadel, nature & mouvementJules Chadel, nature & mouvement

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>