Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Articles avec #vie associative

Roubaix, Lille et la villa Cavrois ; quelques images

24 Avril 2017, 11:47am

Publié par AMA

Roubaix, Lille et la villa Cavrois ; quelques images
Roubaix, Lille et la villa Cavrois ; quelques images
Roubaix, Lille et la villa Cavrois ; quelques images

Voir les commentaires

Publié depuis Overblog

15 Septembre 2016, 18:24pm

Publié par Jean JUILLARD

Jacques Dellile par Jean-Jacques Flatters (collection du MARQ)

 

 

Beaux Arts ! Oui, je vous dois mes moments les plus doux

Je m’endors dans vos bras ; je m’éveille pour vous,

Que dis-je ? Autour de moi, tandis que tout sommeille,

Aux clartés d’un flambeau je prolonge ma veille,

Seul je rêve avec vous, loin du trouble et du bruit,

Par vous, en jour heureux, je fais changer la nuit.

 Quand Jacques Delille parle de Beaux Arts, dans cet extrait de  "l’Epître sur les Ressources de la Culture des Arts et des Lettres", il s’agit bien autant de poésie que d’arts plastiques. Certes, les Lettres et les Arts n’occupent pas toutes les heures de nos jours et nos nuits, mais disons que nous avons pour eux un commun intérêt et que nous en tirons quelque satisfaction.

Le groupe " Art et Littérature"  souhaite ainsi faire découvrir les œuvres de nos musées à la lumière de grands textes de notre littérature. Il organise donc des lectures promenades au Musée. Et ceci selon plusieurs démarches :

"C'est Thomas, mais c'est lui tel qu'on le voit dans la société après l'avoir vu dans ces ouvrages" Diderot salon de 1781 Portrait d'Antoine-Léonard Thomas par Joseph-Sifred Duplessis

Une première, évidente, est celle des textes d’illustres critiques d’art ou d’écrivains qui dans leurs essais ou même leurs romans tiennent un discours sur l’art. Deux lectures ont permis de cerner la pensée de Denis Diderot et d’apprécier sa prose grâce à des textes extraits de ses "Salons" mais aussi de regarder d’un peu plus près les œuvres concernées , peintures ou sculptures : "Œuvres et Artistes du MARQ sous le regard de Diderot : 1- portraits et paysages ; 2- peintures d’Histoire, peinture de genre". D’autres suivront, autour des œuvres esthétiques de Baudelaire, de Théophile Gauthier, d’Emile Zola, de Guillaume Apollinaire et de bien d’autres.

Une autre démarche est celle qui consiste à analyser des œuvres à la lumière des textes qui les ont inspirés : Textes antiques (L’Iliade et l’Odyssée illustrées par les toiles de Thomas Degeorges et bien d’autres, les métamorphoses d’Ovide face à tant de sculptures et de peintures), textes bibliques (l’histoire de Salomon et les grands tableaux de Domenico Creti,….), romans à l’aube de la Renaissance (Le Roland furieux de l’Arioste, la Jérusalem délivrée du Tasse).

On peut aussi confronter poèmes et œuvres du Musée. Là, nul besoin de considérer toiles ou sculptures d’un même temps, d’un même lieu. La convergence est toute autre : C’est l’émotion, la pertinence d’un rapprochement. Ainsi, une lecture-promenade nous a conduits à découvrir simultanément la poésie de notre poète local,  Jacques Delille et certaines œuvres du MARQ. D’autres visites de ce type sont en cours d’élaboration avec, nous l’espérons, le concours de tous.

"J'en appelle à César qui trembla vivement pour sa fortune, lorsque repoussé des collines de Gergovie, il vit ses soldats mêmes avoir de la peine à résister dans leur camp" Sidoine Apollinaire, panégyrique d'Avitus. La défense des Gaulle, Théodore Chassériau

Enfin, œuvres et objets muséaux peuvent être regroupés autour d’une thématique illustrée au cours des âges par une abondante littérature. Ainsi, l’exposition "Tumulte Gaulois" nous a permis de proposer au Musée Bargoin des textes d’auteurs grecs et latins, au Musée Quilliot des textes de l’antiquité à nos jours, en relation étroite avec les œuvres et les objets archéologiques présentés.

Ceci dit, le thème Art et Littérature a aussi été illustré par des conférences :  "George Sand et ses peintres" en 2010, "Léonard de Vinci écrivain" en 2012, "Diderot et Greuze" en 2013 . Nous continuerons à le faire.

Le Groupe Art et Littérature est, autour d’un noyau dur, un groupe informel auquel tous les adhérents de l’AMA peuvent participer, en particulier, pour concevoir et réaliser des lectures promenades dans les Musées. Les lectures ainsi élaborées peuvent être reprises régulièrement. Elles peuvent aussi être présentées à un public extérieur à l’AMA, en particulier dans le cadre des "Vendredis de l’Art" ouverts à tous.

Voir les commentaires

Groupe tapis, bilan d'une saison

10 Juillet 2015, 20:40pm

Publié par Martine CROZE

La particularité du groupe tapis, qui existe maintenant depuis quatre ans, est de transformer en formateur chacun de ses dix huit membres. C’est ce qui fait la difficulté mais aussi la dynamique de ce groupe.
La difficulté c’est qu’il requiert de ses membres beaucoup d’autonomie, de la curiosité intellectuelle et une grande confiance dans autrui. Chacun a du, en effet, vaincre la peur d’ organiser un exposé sur une matière que l’on ne maîtrise pas encore et apprendre à le structurer de façon didactique et intéressante pour le présenter aux autres.
La dynamique c’est qu’il donne à chacun le plaisir de la recherche, la possibilité de trouver dans l’ensemble du travail fourni par tous l’élaboration d’un savoir structuré et surtout une confiance en l’autre. Chacun a, au fil du temps, trouvé un rôle et une place. L’animateur, qui veille à la bonne marche de l’ensemble, s’assure simplement du respect du programme et de la progression des connaissances. Il ne fait que réguler un dispositif démocratique d’apprentissage chez des adultes autonomes.


Le musée Bargoin offre à ce groupe un espace de travail, des conseils éclairés, des sources fiables de documentation, des pistes de travail et un appui logistique non négligeable pour les présentations. Il offre aussi, quant il le peut, la possibilité d’illustrer ce qui est dit par les tapis tirés de la réserve. C’est un soutien indispensable et l’accueil du personnel est toujours extrêmement chaleureux. Sans eux rien ne pourrait se faire !

 

La saison 2014-2015 a débuté par un voyage aux journées de la Laine de Felletin, ce qui a permis à tous, à partir de visites d’ateliers de se familiariser avec le tissage des tapis et des tapisseries (qu’il soit manuel, avec des métiers mécaniques ou assisté par ordinateur). Les techniques de teinture des laines a aussi été abordé et vu concrètement dans une des dernières filatures de la région.

 

Groupe tapis, bilan d'une saison
Groupe tapis, bilan d'une saison

Ensuite un Vendredi par mois ,le groupe a cherché à consolider des connaissances de base sur les tapis, en privilégiant cette année encore le territoire de la Perse. Cet ancrage dans un espace aussi riche culturellement nous a amenés à comprendre que le tapis ne représente pas un simple objet de décoration (comme un occidental pourrait le penser) mais qu’il est porteur d’une symbolique extrêmement puissante partie intégrante de la vie sociale dont il ne peut se séparer. C’est donc cet angle d’attaque par la culture qui a structuré les différents exposés de l’année. Cette symbolique a ainsi été étudiée dans les tapis de chasse et les tapis jardins, présentés avec les données philosophiques et morales explicatives. Elle a donné lieu également à un exposé sur les différents motifs qu’on peut trouver dans les tapis que ce soit le bestiaire du paradis ou les motifs floraux . L’importance de la culture d’un peuple a été également abordée pour les tapis nomades dans une présentation de ce style de vie, de l’histoire de ces tribus ainsi que leurs traditions culturelles, les techniques et motifs particuliers apportés dans l’art du tapis . Pour conforter ces connaissances et les amener à cerner l’ensemble des milieux de production des tapis persans, une présentation éclairante des centres de fabrication de la Perse a permis à chacun de se situer dans les cartes et de retenir les noms et lieux des tapis.

Ces données acquises ont amené ensuite les participants à se pencher sur l’étude du plus vieux tapis du monde connu (Ve siècle av. JC), le tapis de Pazyrick découvert dans la sépulture d’un chef Scythe.

Enfin pour comprendre l’expression artistique qu’est le tapis, ce qui fait son caractère et son style, l’harmonie entre les couleurs et le dessin, les membres du groupe tapis ont rencontré, au MARQ, le plasticien formateur des chevalets de l'AMA qui leur a parlé de la problématique de la couleur dans l’art pictural. Une visite du musée avec ce guide passionnant nous a amenés, en regardant les toiles, à avancer dans notre réflexion.

Groupe tapis, bilan d'une saison

C’est ainsi avec une méthode qui s'est rodé peu à peu que le groupe repartira pour la saison 2015-2016 avec un nouveau programme centré, cette fois, sur la Turquie.

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 > >>